Feeds:
Articles
Commentaires

Les étudiants de Techniques de la documentation du Collège Garneau publie des dossiers thématiques dans le cadre de leur cours de « Référence et Veille ».  Voici un article publié en novembre 2010 sur les sables bitumineux. L’article est signé par Céline Gervais et Maude Montmigny

Les sables bitumineux de l’Alberta « Le BLOG du cours référence et veille de Garneau.

Aviation canadienne

Néobiblio bénéficie d’articles écrits par des étudiants de 3e année en Techniques de la documentation du Collège François-Xavier-Garneau. Ces articles ont été réalisé dans le cadre du cours de Veille à l’automne 2009.

Rédaction et recherche : Annie Gagnon et Caroline Toulouse

Dans le cadre des festivités soulignant le centenaire de l’aviation canadienne, nous avons cru bon de rassembler un dossier de ressources disponibles sur le Web à propos du patrimoine aérien au Canada. Ces ressources présentent des informations fiables et pertinentes qui, nous le croyons, permettront un tour d’horizon complet qui aborde le passé, le présent et le futur de l’aviation canadienne, en soulignant au passage ses contributions marquantes sur la scène internationale aérospatiale.

Au cours du 20e siècle, le Canada a bataillé sans cesse pour acquérir un titre honorable aux yeux de ses rivaux soviétiques, ainsi qu’à ceux de ses alliés (Grande-Bretagne, États-Unis, etc.) au niveau de la puissance aérienne. Dès le début des années 1980, le pays à dû faire d’importantes mises à jour aux deux ans sur ses appareils de type CF-18 afin d’y parvenir. Ces dernières auront coûté au gouvernement canadien plusieurs milliards de dollars.

Récemment, les forces canadiennes ont annoncé leur intention de remplacer leurs CF-18. Ce dossier fait rêver les amateurs d’avions de chasse, car ils seront remplacés par de récents prototypes beaucoup plus performants, qui assureront la sécurité de l’espace aérien canadien pour les deux prochaines décennies.

Voici quelques suggestions de ressources concernant l’aviation canadienne :

Histoire de l’aviation canadienne

Quelques avancements technologiques

Dossier sur le remplacement des CF-18 des forces canadiennes

Fiches techniques des types d’avions en liste pour les futures acquisitions

Néobiblio bénéficie d’articles écrits par des étudiants de 3e année en Techniques de la documentation du Collège François-Xavier-Garneau. Ces articles ont été réalisé dans le cadre du cours de Veille à l’automne 2009.

Texte et recherche : Marie-Hélène Gagnon

« Bioéthique : Champ d’étude et de recherches portant sur les enjeux éthiques posés par les progrès scientifiques et technologiques de la médecine et de l’ensemble des sciences de la vie. » (Grand dictionnaire terminologique).

Le terme bioéthique fait son apparition en 1971. Le sens qui lui est donné a évolué avec les avancés scientifiques des dernières décennies (telles les manipulations génétiques ou la procréation assistée) et les nouvelles possibilités qu’elles apportent. La bioéthique est devenue, en quelque sorte, le baromètre moral des applications des biotechnologies sur l’espèce humaine : jusqu’où l’Homme peut-il modifier son bagage génétique tout en respectant ses valeurs?

La bioéthique se caractérise par sa pluridisciplinarité. Plusieurs acteurs sont au cœur du débat : scientifiques, chercheurs, médecins, philosophes, juristes, sociologues, etc. Il est donc possible d’aborder la bioéthique sous plusieurs angles :

–          Bioéthique et eugénisme :

L’eugénisme est l’amélioration du patrimoine génétique des humains. L’idée n’est pas nouvelle. On retrouve dans l’Histoire diverses recherches et tentatives visant à « perfectionner » l’Homme.

–          Bioéthique et législation

Plusieurs pays on légiféré afin d’assurer une surveillance sur les développements, les recherches et  les applications des biotechnologies. La nature et la portée de ces lois sont des enjeux constamment discutés sur la scène internationale.

–          Bioéthique et génétique

Les possibilités qu’offrent les  découvertes en biotechnologies (comme les  cellules souches ou la thérapie génétique) et les recherchent qui les succèdent ouvrent la porte à des possibilités jusqu’alors insoupçonnées, celles-ci pouvant aller à l’encontre des valeurs sociales généralement admises.

–          Bioéthique et post-humanité

Le terme post-humanité désigne une  forme nouvelle que prendra l’Homme de demain après sa transformation par la science. Ce concept est présent dans les essais philosophiques (La fin de l’homme : les conséquences de la révolution bioéthique, Francis Fukuyama) et les œuvres de fiction (Le meilleur des mondes, Aldous Huxley).

Définition du concept :

Encyclopédie de bioéthique: médecine, environnement, biotechnologie

Bioéthique : contexte, principes fondamentaux, éléments d’actualité et perspectives

Misère et grandeur de la bioéthique : pour clarifier le concept et éviter les malentendus

Eugénisme dans l’Histoire :

France (1870-1914) : débats médicaux sur l’élimination des criminels « incorrigibles »

Les politiques eugénistes aux États-Unis dans la première moitié du XXe siècle

L’eugénisme au Canada : l’expérience albertaine de stérilisation eugénique (1928-1933)

Eugénique à la scandinave: stérilisations pratiquées dans les pays nordiques de 1929 à 1977

Législation :

Approche législative et judiciaire de la bioéthique

Les instruments juridiques européens en matière de bioéthique

Rapport d’examen sur l’application de la loi sur la bioéthique (France, 2006)

Cellules souches et choix éthiques : état de situation (rapport officiel français, 2006)

Génétique, recherche médicale et enjeux moraux :

Les manipulations génétiques : application de la biotechnologie et enjeux moraux

Le devoir d’expérimenter : études sur les différentes facettes de l’expérimentation sur l’Homme

De l’eugénisme d’État à l’eugénisme privé : démonstration historique et actuelle de l’eugénisme

Recherche biomédicale et populations vulnérables

La biotechnologie et post-humanité :

La maîtrise des nouvelles technologies génétiques et les hommes de demain

Les capacités de l’homme de mettre fin à son espèce avec la biotechnologie

Biopouvoir, menace pour l’humanité? : l’Homme, les technologiques et les mécanismes du marché

Afghanistan

Néobiblio bénéficie d’articles écrits par des étudiants de 3e année en Techniques de la documentation du Collège François-Xavier-Garneau. Ces articles ont été réalisé dans le cadre du cours de Veille à l’automne 2009.

Texte et recherche :  Nicolas Carette et Véronique Cayouette

La bibliothèque du Collège François-Xavier-Garneau désire s’ouvrir pleinement sur le monde et elle n’hésite pas à fournir de la documentation même sur les pays les plus controversés comme l’Afghanistan. De plus, suite à la semaine des anciens combattants qui a eu lieu du 5 au 11 novembre 2009, il est important que la population soit conscientisée sur les efforts et les risques que prennent nos soldats dans des pays hostiles comme l’Afghanistan où se déroule une guerre qui vise à assurer la sécurité et la qualité de vie du peuple afghan.

Ce pays sort tout juste d’une élection critiquée localement en raison de son cheminement plus démocratique.  C’est finalement Hamid Karzaï qui a remporté l’élection suite à la démission d’Abdullah Abdullah au second tour qui devait se dérouler le 7 novembre 2009.

Malgré tout, ce pays gagne à être connu et c’est pourquoi nous vous proposons quelques liens pour approfondir vos connaissances sur cette nation unique.

Guerre

Élections

Vie

La dépression

Néobiblio bénéficie d’articles écrits par des étudiants de 3e année en Techniques de la documentation du Collège François-Xavier-Garneau. Ces articles ont été réalisé dans le cadre du cours de Veille.

Texte et recherche:  Catherine Desmeules et Hélène Courtemanche

La dépression est une maladie très répandue. Selon un article de La Presse du 15 avril 2001, elle est la deuxième cause de consultation d’un médecin en 2000. De plus, dans ce même article, on mentionne une augmentation de 36% de trouble dépressif entre 1995 et 2000 au Canada. La dépression touche les personnes de tous âges, tous milieux et tous styles de vie. En effet, selon le Rapport sur les maladies mentales du Canada d’octobre 2002, 8% des adultes souffriront d’une dépression majeure dans leur vie.

Il est important de distinguer la dépression de la petite déprime passagère. Lorsqu’une personne se sent fatiguée, triste, d’humeur changeante et que cela persiste pendant des semaines et même des mois, on parle alors de dépression. Il faut savoir en reconnaître les différents symptômes.

On sait aujourd’hui, grâce à de nombreuses recherches, que la dépression se soigne. De nombreuses personnes croient qu’il faut une psychothérapie ou des médicaments comme traitement. Mais, selon le Rapport sur la santé dans le monde 2001 de l’Organisation mondiale de la santé, 60% des dépressions sont guéries en associant les antidépresseurs et la psychothérapie. Ce qu’on ne doit pas oublier, c’est que le traitement de la dépression prend du temps.

La dépression est maintenant une maladie mieux connue et moins banalisée par la société. Plusieurs organismes et associations nous permettent de mieux la comprendre et nous dirigent vers des ressources d’aide.

Comme le mentionne le Rapport sur la santé dans le monde 2001, 15 à 20% des personnes touchées par la dépression se suicident. Il est donc important de ne pas prendre cette maladie à la légère, de s’informer et de ne pas hésiter à consulter les ressources disponibles en cas de besoin.

Ressources générales

Ressources gouvernementales

Organismes et associations

Ressources d’aide

Les g@ngs de rue

Néobiblio bénéficie d’articles écrits par des étudiants de 3e année en Techniques de la documentation du Collège François-Xavier-Garneau. Ces articles ont été réalisé dans le cadre du cours de Veille.

Texte et recherche : Myriam Fontaine et Alain Morin, étudiants en Techniques de la documentation

Le 7 août 2009, le journaliste Yves Poirier présentait un Reportage à LCN sur les démarches préventives du policier de Montréal, l’agent Evens Guercy, auprès  des jeunes du quartier défavorisé de Saint-Michel. Fondateur du club de boxe l’Espoir, M.Guercy tente de lutter contre le recrutement des gangs de rue auprès des jeunes du secondaire.

Toujours d’actualité, la problématique des gangs de rue a aussi mobilisé la criminologue et députée fédérale d’Ahuntsic, Maria Mourani, qui a récemment publié un livre sur le sujet intitulé Gang de rue Inc.

Le phénomène des gangs de rue fut aussi exploité par deux de nos collègues et anciens étudiants en les Techniques de la documentation, Stéphanie Parent et Marie-Pier Tremblay, sur le blog de Néobiblio. Leur dossier intitulé Les jeunes contrevenants…Prévenir la délinquance, fournit d’excellents liens Web sur le sujet. Les ressources Internet indiquées ci-dessous seront, en quelques sortes, complémentaires à ce que mesdames Parents et Tremblay ont mentionnées sur leur dossier.
Informations générales

Choix.org – Bandes de rue

Raymond Viger – Intervenant – Gang de rue

Institut de recherche

Institut pour la prévention de la criminalité

Centre international de criminologie comparée

Associations et organismes

Fondation québécoise pour les jeunes contrevenants

Centre québécois de ressources en promotion de la sécurité et en prévention de la criminalité

Centre international pour la prévention de la criminalité

Service de police de la ville de Montréal – Gangs de rue

Association des services de réhabilitation sociale du Québec  – Gangs de rue

Documentation officielle

Service canadien des renseignements criminels – Rapport sur le crime organisé 2009

Société de criminologie – Intervenir auprès des jeunes à risques d’adhérer à un gang de rue

Centre national de prévention du crime – Facteurs de risques d’adhésion aux gangs de rue

Services correctionnelles Canada – Rapport de recherche sur les gangs de rue

Tatouages et percings

Après un long silence, Néobiblio reprend du service. Depuis 3 ans, Néobiblio bénéficie d’articles écrits par des étudiants de 3e année  en Techniques de la documentation du Collège François-Xavier-Garneau.  Ces articles ont été réalisé dans le cadre du cours de Veille. Voici le premier texte de l’année.

Rédaction et recherche : Serge Larivière et Lina Bélanger

Selon le journaliste Mychel Lapointe, 51 % des étudiants étaient percés et 23 % portaient des tatouages démontre une étude parue aux États-Unis. La situation serait similaire au Québec selon lui. Pas surprenant si votre enfant vous demande d’avoir un tatouage ou un percing, ou peut-être les deux !

Que faire ? Avant que votre progéniture ne coure chez le tatoueur, il est judicieux qu’il (et vous aussi) soit au courant des lois et règlements en vigueur, de s’assurer que le matériel utilisé est stérilisé, des risques possibles de contracter certaines maladies (Hépatite C, Sida). Ne l’oublions pas, un tatouage ou un percing, c’est pour la vie.

Ainsi, pour être certain que votre jeune prend la bonne décision, je vous propose de vous rendre sur le site de Santé Canda, pour consulter avec lui un rapport présentant les comportements des jeunes de 12 à 19 ans face aux tatouage et perçage et les risques potentiels associés à cet art. Si vous hésitez encore, pourquoi ne pas visionner avec votre jeune un reportage diffusé à l’émission Légitime dépense à Télé-Québec qui explique comment bien choisir son tatoueur et son tatouage. De plus, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) propose un grand nombre de ressources pertinentes dont une brochure traitant des risques d’hépatite B, hépatite C et le sida pour les jeunes qui se font tatouer ou percer.

Retour en arrière

Les premières manifestations du terme « tatouage » remontent à l’Océanie au moment où un certain James Cook, capitaine de la Royal Navy, effectue un de ses voyages en Polynésie au 18e siècle. Le terme provient d’un mélange de la racine « ta » qui désigne dessin inscrit sur la peau et de « atoua » qui signifie esprit. Le piercing, quant à lui, est présent dans notre histoire depuis la nuit des temps. Cette pratique est même mentionnée dans certains passages de la Bible. Son origine « to pierce » provient de l’anglais et il signifie percer.

Informations à connaître

Le magazine du piercing et du tatouage

Prévention

MSSS – Bulletin d’information

Tatouage et perçage des ados – Reportage de l’émission Légitime dépense à
Télé- Québec

Piercings et tatouages

Ordre des dentistes du Québec – Perçage buccal

Risques

Santé Canada – Bulletin d’information

INSPQ – Communiqué

Le détatouage

Société francophone des lasers médicaux – Traitement des tatouages

Détatouage au laser (Témoignage) – Vidéo

Traitement du tatouage par laser pigmentaire

Détatouage : pathologies et traitements

Tatouage, piercing et phénomène de société

Société suisse de pédiatrie

Cégep du Vieux Montréal – Phénomène du perçage chez les jeunes

La tatouage: signe d’appartenance ou distinction? – Entrevue radiophonique à la Première Chaîne de Radio-Canada

Maman, je veux un tatouage – Article du Sélection du Reader’s Digest

La société et ses tatoués

Quelques données sur le sujet

Presse canadienne – Rapport

Académie Nationale de Médecine – « Piercings »  et tatouages : la fréquence des complications justifie une  réglementation – Rapport

Rapport spécial sur la jeunesse, le perçage corporel, le tatouage et l’hépatite C –  Résultats de recherche de Trendscan

Droits du tatoueur et du tatoué